MORPHORESCENCES

La forme dans tous ses sens


"Les courbes les plus insidieuses, les volumes les plus glissants, les surfaces les mieux tracées pour conduire ou retenir le regard, pour le fixer ou le faire basculer sur une autre pente"

« Des fenĂŞtres luisantes couleur cyclamen ou Ă©glantine ; des tentures et des rideaux suspendus en pleine pierre Ă  des crochets invisibles et dont les plis retombent avec solennitĂ© les uns des autres telle des cimes de montagne impraticable, des draperies d’aurores borĂ©ales, des fosses banales profondes comme des poches Ă  bitume, oĂą se sont dĂ©posĂ©s la lie et les dĂ©chets d’anciens fluides quintessenciĂ©s"


"A la fois nets comme des abstractions divines, et lourds de tout le poids de la pierre ou du métal, ils se coupent, se traversent en tous sens comme si brusquement le caprice d’ un démiurge avait accordé pour un instant aux substances les plus impénétrables l’étrange don d’une perméabilité mutuelle absolue"


Roger Caillois

"Empreinte" est comme son nom l'indique la trace laissĂ©e par aplat d'une surface sur une autre. Sa spĂ©cificitĂ© rĂ©side dans le seul fait qu' une des surfaces Ă©tait prĂ©alablement recouverte d'une Ă©paisse couche de peinture non diluĂ©e. En dĂ©collant les deux surfaces, un dessin se rĂ©vèle alors : la succion exercĂ©e par la force de collage de la matière acrylique visqueuse semble adopter une technique de dĂ©collage plutĂ´t astucieuse... En effet on observe une forme organique qui n'est rien d'autre qu'une arborescence. Il est intĂ©ressant de remarquer que la matière inerte rĂ©agit de manière assez semblable Ă  la matière organique quand sa mise forme. Entre le vivant et l' inerte, les diffĂ©rences ne sont pas tant de structures mais de complexitĂ©. 

EMPREINTEacrylique 2017

Service gratuit et accessible Ă  tous

Je crée mon site web
Faites votre blog facilement avec