MORPHORESCENCES

La forme dans tous ses sens

Exposition Avril Mai Juin 2018 à Block-out à Rennes


Me croirez vous si je vous dis que ce qui est dessiné ici est une espèce de nanoplancton (mesurant entre 5 et 50 microns) sans lequel ce dessin n’aurait pas existé tel quel ?
 En effet les Ă©lĂ©ments qui constituent  la craie utilisĂ©e pour dessiner cette algue unicellulaire microscopique et le phytoplancton marin reprĂ©sentĂ© sur ce dessin sont en fait les mĂŞmes organismes : le coccolithophore.
  Cet ĂŞtre vivant Ă  la structure particulière transforme grâce Ă  la photosynthèse les ions de calcium prĂ©sents dans l’eau en plaques de calcaires formant autour de sa membrane cellulaire un exosquelette en carbonate de calcium : la coccosphère. A la mort de l'algue, le squelette tombe.  Les coccolithes se dissocient et s'accumulent pour constituer le composant majeur des boues crayeuses. SĂ©dimentant durant des millions d’annĂ©es (notamment durant le crĂ©tacĂ© : « âge de la craie »). Les coccolitophores sont Ă  l’origine des reliefs des falaises d’Etretat, du bassin parisien ou encore du dĂ©sert du Sahara. Aujourd’hui l’acidification des ocĂ©ans et la modification du cycle du carbone perturbe la synthĂ©tisation des organismes Ă  coquille ou squelette calcaire qui ont un rĂ´le alcalinisant et dĂ©polluant.



Me croirez vous si je vous dis que ce qui est dessiné ici est une espèce de nanoplancton (mesurant entre 5 et 50 microns) sans lequel ce dessin n’aurait pas existé tel quel ?
En effet les éléments qui constituent la craie utilisée pour dessiner cette algue unicellulaire microscopique et le phytoplancton marin représenté sur ce dessin sont en fait les mêmes organismes : le coccolithophore.
Cet être vivant à la structure particulière transforme grâce à la photosynthèse les ions de calcium présents dans l’eau en plaques de calcaires formant autour de sa membrane cellulaire un exosquelette en carbonate de calcium : la coccosphère.

Du 18 au 21 Avril 2018 ateliers des jardins Max Jacob

A la mort de l'algue, le squelette tombe. Les coccolithes se dissocient et s'accumulent pour constituer le composant majeur des boues crayeuses. Sédimentant durant des millions d’années (notamment durant le crétacé : « âge de la craie »). Les coccolitophores sont à l’origine des reliefs des falaises d’Etretat, du bassin parisien ou encore du désert du Sahara. Aujourd’hui l’acidification des océans et la modification du cycle du carbone perturbe la synthétisation des organismes à coquille ou squelette calcaire qui ont un rôle alcalinisant et dépolluant. On comprend que le caractère interdépendant de notre écosystème contribue à l'auto-entretient exponentiel du réchauffement climatique.

RĂ©sidence Ă  l'observatoire du plancton du 9 janvier 2018

Une immersion fascinante dans le monde microscopique du plancton oĂą chaque goutte d'eau rĂ©vèle un trĂ©sor de vie et de biodiversitĂ© grouillante sous la lunette grossissante. On a souvent tendance Ă  penser que ce que l'on ne voit pas n'existe pas ou on l'oublie nĂ©anmoins plus facilement. A l'observatoire du plancton Ă  Port Louis j'ai rencontrĂ© des gens passionnĂ©s, "tombĂ©s dans la goutte" nous ont-ils confiĂ©. En effet quel monde se cache sous nos yeux dans une goutte d'ocĂ©an : une faune et une flore dont on commence Ă  peine Ă  discerner les nombreux potentiels. Le phytoplancton (plancton vĂ©gĂ©tal) fourni Ă  lui seul 50 Ă  80% de l'oxygène de la terre, la spiruline est l'aliment le plus riche en protĂ©ine qui est aujourd’hui connu, le zooplancton (plancton animal) et le phytoplancton constituent la majeur partie de la biomasse des organismes marins et un des tous premiers maillons de notre chaĂ®ne alimentaire. Celui ci est  Ă©videment menacĂ© par l'abondance de plastique qui se dissout peu Ă  peu dans nos ocĂ©ans, par le rĂ©chauffement climatique et la pollution qui perturbe l'Ă©quilibre entre les diffĂ©rentes espèces de planctons, dont les plus nocives sont les plus rĂ©sistances et dont certaines peuvent  perturber le bon fonctionnement neuronal d'autres animaux (dont les humains), ou bien mĂŞme tuer.

plancton vient du grec Planktos qui signifie "errant"

Un potentiel mĂ©dicinal, Ă©cologique, pĂ©dagogique et artistique qu'il faut mettre en valeur afin de sensibiliser le plus grand nombre quant au fragile Ă©quilibre de notre Ă©cosystème qui tend Ă  s'effondrer. 

Cette observation rĂ©vĂ©latrice prendra forme en Avril aux ateliers des jardins du pole Max Jacob Ă  Quimper lors d'une exposition entièrement consacrĂ©e Ă  ces ĂŞtres invisibles.

du 17 au 21 Avril.

EMERGENCE, du 19 DĂ©cembre au 23 FĂ©vrier 2018 Galerie Pictura

J'ai la chance d'exposer une de mes pièces, la sculpture "fractale" au sein de l'exposition annuelle collective "Émergence" à la galerie Pictura à Rennes du 19 décembre au 23 février.

Service gratuit facile et accessible Ă  tous

Je crée mon blog
Créer un site Internet avec